Ensemble, c’est tout! Retour sur la visio-réunion du 17 avril

capture d'écran des 18 participants à la visio-réunion

Vendredi 17 avril, nous étions 18 du Réseau Gestalt Ouest, réunis de Brest à Bressuire pour ne nommer que les extrémités longitudinales, grâce à la technologie en plein essor ces temps-ci des plates-formes de partage. Nous répondions ainsi à une de vos demandes d’octobre dernier de faire du lien entre nous et d’échanger sur nos pratiques respectives. La soirée du 26 mars ayant due être annulée pour cause sanitaire, nous pouvons nous réjouir de notre capacité d’ajustement créateur, chère à notre posture gestaltiste !

Grâce à la technologie, grâce à nos capacités créatrices et peut-être aussi…grâce au confinement ?

Vous avez été nombreux, collègues éloignés de Nantes, à souligner que la distance vous tient souvent à l’écart des réunions, soirées, journées qui sont presque exclusivement proposées sur Nantes. Cette fois-ci, vous étiez là sans que cela vous coûte plus que nous en logistique. Et c’était bon d’entendre cette joie et cette gratitude!

Cette expérience nouvelle interroge sur l opportunité de renouveler ce type de partage « en ligne », une fois le confinement levé. Le monde différent, secoué et renouvelé, qui émerge peut-être actuellement, commence modestement et en responsabilité dans notre réseau et nos modes de fonctionnement.

Une météo contrastée et vivante

La réunion a débuté par un “tour de météo”, permettant d’exprimer ce que chacun traverse actuellement. Il a montré que nous traversons tous ce confinement avec notre couleur et qu’il est une période de catalyseur de nos ressources et aussi de nos vulnérabilités. Notre dévoilement à travers un objet de notre quotidien a servi de porte d’entrée à cette expression, d’appui plus incarné que le ferait uniquement le verbal, surtout derrière un écran où l’énergie et la présence à l’autre circulent différemment.

« besoin de vacances », « retour à soi », « quête de l’essentiel », « respiration » ou « manque de souffle », « ajustement énergivore », « solitude », « espace de créativité », « repos », « connexion à la nature » sont quelques-uns des mots qui ont pu être prononcés lors de cette mise en commun.

Des pratiques renouvelées

Puis dans une deuxième partie, nous avons témoigné de nos expériences singulières avec nos clients, ce que ce confinement et l’inévitable visio-séance permet, ce qu’elle freine ou empêche.
Il en ressort que globalement, notre être-thérapeute s’ajuste à ces nouvelles manières d’être en lien avec la personne que nous accompagnons. Comme par exemple avec une main posée sur l’écran qui peut rejoindre virtuellement (mais est-ce finalement si virtuel ?) la main de notre client et rassurer, apaiser, faire corps…
Pour autant, le contact “vrai”, “réel”, “corporel” (pour reprendre les mots employés) manque à beaucoup d’entre nous.

Cela touche aussi notre dévoilement personnel de thérapeute alors qu’apparaît à l’écran une part de notre intimité, de même que notre client nous révèle une part de son quotidien… avec plus ou moins de fluidité. Inévitablement, cela modifie le champ thérapeutique, et sans savoir quoi exactement, nous pouvons juste observer ces changements subtils par rapport à une séance dans notre cabinet, les moments de grâce vécus parfois, les « modes moyens » ressentis avec émotion et dont la visée thérapeutique nous échappe encore.  

Le temps nous a manqué pour explorer plus en profondeur ces aspects de nos pratiques « confinées ». Et si de la frustration a été nommée, sachons la transformer en désir de renouveler cet échange…pourquoi pas en ligne après le déconfinement, dans une forme à construire, nourrissante pour tous?

En attendant, merci d’avoir répondu à cette proposition et d’y avoir participé avec votre cœur et vos tripes ! Cette énergie collective permet d’observer une nouvelle fois que le tout est bien plus que la somme des parties 😉  

Tout l’équipe du CA vous souhaite que les semaines à venir épargnent votre santé, celle de vos proches et que le retour à vos cabinets soit le plus fluide possible.      

2020 est là : Demandez le programme !

Réunie ce jeudi 30 janvier, l’équipe du CA est heureuse de vous dévoiler un programme 2020 qui, nous l’espérons, répondra à vos différentes attentes exprimées lors de l’Assemblée Générale d’octobre dernier.

Nous souhaitons qu’il vous permette de faire du lien entre adhérents, de rencontrer d’autres thérapeutes de la région, d’enrichir vos pratiques, d’apprendre et d’expérimenter ! N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques afin que nous construisions ensemble jour après jour un réseau dynamique, convivial et professionnel.

Participer à un groupe de travail sur le thème du couple, ça vous tente ?

Il s’agit de réfléchir en équipe au contenu et à l’organisation pratique d’un évènement majeur de RGO pour 2020, telle que la journée « Place au Corps en thérapie » qui s’est tenu en décembre dernier à Nantes.

Si vous êtes motivé.e pour rejoindre ce groupe, il vous suffit de joindre son coordinateur Jean-Claude Lamy au 06 51 19 31 17

Soirée « Faisons connaissance »

Vous avez été nombreux à l’AG à exprimer le besoin de faire du lien et de mieux se connaître. L’occasion vous en est donnée le jeudi 26 mars à 19h30 au 1, allée Jean Bart (cours des 50 otages) à Nantes (arrêt de tram Commerce)

  • Pour tous les nouveaux -et moins nouveaux-membres de RGO
  • Autour d’un apéritif dinatoire (si vous souhaitez nous faire profiter de vos talents culinaires, ils seront bienvenus !)
  • En apportant un objet qui parle de vous

Pour vous inscrire : Priscille Demare du Jonchay au 06 80 33 76 33

Conférence  « Les héritages familiaux : transmissions, secrets et fantômes.

Par André CHEMIN, psychologue clinicien et gestalt-thérapeute

LIEU : UDAF Maison des Familles « Salle Océan » au 119 Bd des Etats-Unis 85000 LA ROCHE SUR YON

Le 03 avril 2020  à 20H30 , sans  réservation, Tarif : 8€

Soirée d’échanges autour du livre « Artisans du lien vivant – La révolution gestaltiste en psychothérapie » de Pierre JANIN

Robert STAHL nous propose un atelier, animé en mode « coaching et intelligence collective », pour partager quels liens nous faisons entre théorie et pratiques dans nos métiers de thérapeute (et aussi de coach, de médiateur, de formateur…). Par exemple, en quoi les notions de « Self », de « frontière-contact », de « cycle du contact », ou d’autres aspects de la théorie gestaltiste nous permettent d’être plus pertinents dans nos interactions avec nos clients.

Rendez vous le lundi 4 mai de 19h30 à 22h au 22, rue des Vignes à Nantes.

Pour vous inscrire : Jean-Philippe Magnen au 06 37 38 20 72

Et si on parlait d’argent ?

L’argent reste un sujet délicat dans notre société et parfois dans nos pratiques thérapeutiques. Porteur de beaucoup de représentations culturelles, éducatives, lié à nos désirs et nos peurs les plus fous, souvent inavoués, nous le trimballons dans nos cabinets…et pas que dans notre porte-monnaie !

L’occasion de s’interroger avec Magalie Colavin-Gérard, qui anime des formations sur ce thème depuis plusieurs années.

Ce sera le mercredi 3 juin de 19h30 à 22H au 14 boulevard François Blancho à Nantes (Beaulieu)

Pour vous inscrire : Magali Colavin Gérard au 06 58 71 23 06

….et comme on pense à vos agendas bien remplis, vous pouvez déjà noter la date de la prochaine AG de RGO le lundi 12 octobre à partir de 18H.

Belle année 2020 !

Compte-rendu du CA du 17 septembre 2018

 

Présents : Christiane BECK, Nelly BERANGER, Sylvie TENEUL, Michel ULENS
Excusé : Jean-Philippe MAGNEN

Ordre du jour

1. Site

Nelly BERANGER dit qu’elle a à ce jour totalement passé la main à Jean-Philippe MAGNEN tout en lui restant disponible si besoin comme support.

Le site a été attaqué mais a pu être remis rapidement en état fonctionnel.

La proportion des présentations personnelles dans l’annuaire reste stable. 41 des 62 adhérents ont profité de cette opportunité. Certains adhérents ne souhaitent pas être présents sur l’annuaire.

Il semble que la vidéo envisagée pour remercier Yves PLU de sa participation à la soirée Gestalt & société n’ait pas encore été faite. Jean-Philippe MAGNEN nous fera savoir ce qu’il en en est et comment il est possible d’aller au bout de ce projet ou de remercier plus simplement Yves PLU pour sa présence et son apport.

Nous abordons la question du renouvellement des adhésions avec trois décisions :

  • Jean-Philippe MAGNEN vérifie l’opportunité et la possibilité de les traiter via la plate-forme HelloAsso dont Michel ULENS a découvert l’existence. Combinée au Crédit Mutuel en tout cas, et peut-être même à la Banque Postale (à vérifier), HelloAsso facilite les démarches d’inscriptions et peut offrir 500 flyers à l’occasion de l’organisation d’un événement.
  • Malgré les flottements existant dans les organismes nationaux gestaltistes autour de la SFG qui va disparaître, nous choisissons après débat de maintenir l’exigence, pour les « membres certifiés » qui veulent apparaître sur l’annuaire, de leur affiliation à un organisme professionnel auquel un patient peut faire recours en cas de besoin. Nous préférons ce maintien à la seule question portant sur la supervision, afin de rester professionnels.
  • Nous renonçons à collecter des informations sur les modalités et lieux de supervision possibles à Nantes pour les présenter en tant que telles aux adhérents. Aujourd’hui, certains ont mis le mot superviseur dans leur profil. Il semble difficile pour le CA de vérifier et valider la qualité des superviseurs en leur demandant leur formation.
  • Nous pensons enfin utiles de davantage communiquer de façon plus brève et plus fréquente par des flash infos que de nous limiter essentiellement newsletters.

Sur tous ces points, Nelly BERANGER fera une communication lors de l’AG.

2. Projets d’animations futures

  • Nous nous réjouissons de l’intervention d’Armelle FRESNAIS avant l’AG du 1er octobre autour de l’addiction : Etes-vous addict ? Sommes-nous addicts ? Sont-ils addicts ? Nous décidons de l’envoi d’un flash info pour la rappeler.
  • Nous en ferons un aussi pour la journée de Marie-Claire BOUVATTIER sur la façon de Retrouver l’enfant intérieur en Gestalt-thérapie qui a lieu ce 22 septembre.
  • Nous prenons le temps d’échanger autour d’un projet d’Armelle FRESNAIS envisageant de construire une animation grand public sur les HPI avec un temps spécifique pour les thérapeutes dans la ligne de ce qui avait été fait sur BurnOut. Nous l’assurons de notre soutien, sommes prêts à louer la salle au nom de RGO, et à faire un flash info pour rechercher des collaborateurs. Un partage a lieu sur la façon dont nous entendons ces problématiques et les traitons.
  • Sylvie TENEUL est en lien avec Anne-Cécile ERRAUD pour voir comment proposer une rencontre sur la façon de prendre en compte la dimension psychosensorielle dans nos accompagnements. Une rencontre préparatoire est prévue le 6 octobre. La forme envisagée est une soirée à thème de façon à ne réunir que des thérapeutes. Si une personne sur Nantes s’adjoignait à elles, cela pourrait faciliter le travail.
  • Il est confirmé que les Débuter-transmettre n’auront plus lieu, en tout cas sous la forme qu’ils ont eu. Les publics ont évolué et les anciens se retirent.
  • Le projet d’une rencontre sur L’accompagnement des couples n’est plus d’actualité.

3. Préparation de l’AG

Matérielle

  • Christiane BECK vérifie auprès de Christophe DRONNEAU et/ou Juliette LORENT-HIS la possibilité d’obtenir la puce pour ouvrir la porte de la manufacture; elle tente aussi d’obtenir l’autorisation d’accéder à la salle à partir de 16h30. La maison des syndicats n’est pas libre en journée et est de surcroît payante.
  • Christiane BECK et Sylvie TENEUL se chargent d’apporter la nourriture et Michel ULENS la boisson.
  • Christiane BECK apporte le matériel nécessaire pour les votes écrits, et Michel ULENS un projecteur LCD à la demande d’Armelle FRESNAIS.
  • Christiane BECK et Sylvie TENEUL préparent la salle, Michel ULENS accueille Armelle FRESNAIS

Déroulé

  1. Accueil et rapport moral : Michel ULENS fait le bilan de cette année. Plusieurs activités ont été menées, dont deux à visée de formation, mais nous remarquons l’absence de Cèchéqui et la disparition des Débuter transmettre. Sur chacun des temps forts, il donne la parole à tous les organisateurs d’activité : Christiane BECK pour la journée sur la place du jeu en thérapie, Nelly BERANGER sur la soirée info sur la recherche en Gestalt-thérapie, Jean-Philippe MAGNEN pour la réflexion Gestalt et Société, Christophe DRONNEAU pour la soirée RGO dans la prolongation de la rencontre Horizon 18, et Marie-Claire BOUVATTIER pour la Rencontre de l’enfant intérieur.
  2. Nelly BERANGER présente les questions liées au site.
  3. Le rapport moral est proposé à sa validation par vote à main levée.
  4. Christiane BECK présente les comptes de RGO : année écoulée et budget prévisionnel. Les deux comptes sont votés l’un après l’autre à main levée.
  5. La décharge des administrateurs est votée à main levée.
  6. Michel ULENS introduit un échange pour chercher les conditions d’une plus grande implication des membres dans l’organisation et la participation aux activités. La question annoncée parle en lien avec Horizon 18 est peu parlante à plusieurs membres du CA . Le point central recherché est la libération de la créativité et la multiplication des rencontres.
  7. Un temps est donné pour envisager concrètement l’un ou l’autre projet. Quels sujets, qui est intéressé, quelle forme donner?
  8. Christiane BECK organise les élections du futur CA : recueil des candidatures, vote à bulletin secret.

Procès verbal de l’AG de RGO le 1/10/2018 à Nantes

 

Présents : 20 personnes
Procurations : 3

1. Ouverture :

L’AG a été précédée à 17h15 par un exposé de Armelle FRESNAIS ayant pour titre : « Etes-vous addict ? Sommes-nous addicts ? Sont-ils addicts ? ». 16 adhérents ont participé à ce riche temps de formation. Il a été suivi d’un échange entre Armelle et l’assemblée jusque 19h15.

Nous avons ensuite partagé un moment de repas pour nous permettre d’accueillir chacun.

L’AG est ouverte vers 20 h par une brève présentation de chacun.

2. Rapport moral

a) Le Président ouvre le rapport moral de l’année écoulée en se réjouissant du nombre de membres présents à cette AG.

b) Il souligne pour rendre compte de l’activité du CA :

  • Le maintien d’un bon nombre d’adhésions qui se stabilise à 62 membres
  • Le travail du CA cette année qui s’est réuni au total pour 5 demi-journées de travail ; sa composition a beaucoup changé par l’absence d’anciens et la présence de deux nouvelles personnes. L’expérience vécue montre que l’effectif minimal pour le CA devrait être de cinq personnes pour éviter une surcharge du poste Site.
  • La stabilisation d’un beau site transmis par Nelly BERANGER à Jean-Philippe MAGNEN avec une simplification des charges administratives .
  • La préparation du renouvellement du CA par des contacts préalables notamment avec Nicolas DEBLYCK et Christine ANNEREAU qui ont montré une ouverture à présenter leur candidature pour le nouveau CA, lequel voit le départ cette année de Christiane BECK et de Nelly BERANGER remerciées pour leur bel investissement.
  • Des propositions fortes et originales :
    • Une très belle journée de formation pour un large public de thérapeutes au-delà du seul monde de la Gestalt sur la place du jeu en thérapie. Ce temps fut préparé par un groupe de RGO avec l’animation de Dominique MICHEL : un franc succès de contenu et de nombre.
    • Dans l’esprit de la transmission, Marie-Claire BOUVATTIER nous a offert une très belle journée de sensibilisation à son approche particulière, grâce à sa formation de psychomotricienne, de l’enfant intérieur de nos patients
    • Une ouverture sur la présence de la dimension sociale dans nos accompagnements thérapeutiques préparée par une enquête menée par deux membres de RGO : Caroline DEROUAUT et Jean-Philippe MAGNEN
  • Chacun est remercié pour son engagement ! Quand il est porté par plusieurs, et soutenu par tous, il y a plein de richesses !
  • Il partage son sentiment que notre vie locale a aussi été bousculée et boostée par les turbulences qui agitent nos organismes représentatifs nationaux. Plusieurs d’entre nous ont été touchés par une réunion nantaise de ce qui s’appelait Horizon 18 et aujourd’hui AC 19.
  • Il ouvre enfin une question en partageant son inquiétude devant à ses yeux une très faible participation des adhérents aux temps proposés. Il se demande si ne s’y joue pas un enjeu de confiance mutuelle nécessaire pour un dévoilement personnel ou face à une exigence ressentie de faire ses preuves dans une prestation.

d) Ensuite, pour chaque activité, un de ses porteurs a développé l’évènement :

  • Christiane BECK pour la journée sur le jeu remarquable notamment par la présence de plus d’une moitié de personnes non adhérent à RGO ;
  • Nelly BERANGER pour le temps d’information sur le programme de recherche sur l’efficacité de la Gestalt-thérapie
  • Christophe DRONNEAU pour la rencontre avec Horizon 18 et celle qui a suivi pour RGO
  • Jean-Philippe MAGNEN pour l’enquête sur la prise en compte de la dimension sociale dans notre pratique de la Gestalt et la rencontre qui s’en est suivie. Nous notons que cette année par deux fois Yves PLU s’est déplacé pour nous partager sa riche compétence.
  • Marie-Claire BOUVATTIER pour la journée sur la façon de rejoindre l’enfant intérieur dans notre pratique de la thérapie.

Il en ressort que toutes ces rencontres ont été vécues dans un grand climat de confiance.

Plusieurs membres du conseil apportent un regard différent de celui du président sur cette année en soulignant que le taux de participation de nos membres est très correct pour une association et qu’il serait regrettable de se mettre trop la pression.

e) Nelly BERANGER présente le travail fait autour du site à présent renouvelé, bien apprécié et d’administration simplifiée. Un débat est proposé autour de la distinction entre les membres certifiés et non. Il en résulte que tous les participants sont d’accord de maintenir l’exigence d’adhésion à un organisme professionnel disposant d’un code de déontologie et offrant aux patients la possibilité de faire recours mais que le CA devrait trouver un autre terme que « certifié ».

3. Rapport financier

Christiane BECK présente les comptes du bilan financier et le budget prévisionnel de l’an prochain. Le débat qui s’ensuit faire remarquer que nos entrées sont justes pour couvrir nos frais et qu’il est important de pouvoir couvrir l’éventuel déficit d’une activité.

Notre cotisation apparaît très faible par rapport à celle d’autres rassemblements semblables.

A l’unanimité, il est décidé de faire passer la cotisation de 20 à 25 .

3. Quitus

A l’unanimité, un quitus est voté pour le rapport moral puis pour le rapport financier.

4. Débat

Un temps d’échange se fait autour des modalités de rassemblement à proposer aux membres de RGO.

Sylvie TENEUL propose de faire des rencontres d’échanges sur des dimensions cliniques sans préparation approfondie par un membre.

Jean-Marie LABBE fait part de pratiques d’une association similaire dans le Sud de la France. La cotisation y est nettement plus élevée, mais les membres se retrouvent pour des temps plus longs autour d’un bon repas. L’AG prend place en fin d’une journée complète qui comprend un temps de promenade. Il pourrait être intéressant de développer les activités de convivialité qui facilitent la connaissance mutuelle.

5. Élections

A l’unanimité, l’assemblée nomme au Conseil d’administration pour l’exercice 2018-2019 chacune des personnes qui a accepté de présenter sa candidature.

Le nouveau CA est donc composé de :

  • Christine ANNEREAU
  • Nicolas DEBLYCK
  • Jean-Philippe MAGNEN
  • Sylvie TENEUL
  • Michel ULENS

L’ordre du jour étant épuisé, le Président remercie chacune des personnes présentes et déclare l’AG clôturée vers 22h30.

Compte-rendu du CA du 16/10/2018

 

Présents : Christine ANNEREAU, Nicolas DEBLYCK, Sylvie TENEUL, Michel ULENS
Excusé : Jean-Philippe MAGNEN

1. Présentations mutuelles

Le CA a pris avec bonheur le temps d’un apprivoisement de cette nouvelle équipe avec beaucoup de liberté de parole sur l’histoire de chacun et le vécu de l’an dernier pour ceux qui étaient présents.

Nous avons parmi nous une psychologue, trois personnes formées à l’EPG, une à l’INGT, et une à l’IFGT.

Nous partageons l’envie de combattre l’isolement et le désir d’une émulsion entre professionnels par le partage de nos pratiques, convaincus que nous avons tous quelque chose à transmettre. Nous désirons travailler dans un cadre rigoureux et collectif.

2. Première recherche d’activités

Le CA aimerait que soit vécu cette année un rythme plus soutenu d’activités, avec une proposition au moins de plus grande ampleur : public, durée….

Un atelier clinique sur la prise en compte de la dimension psychosensorielle sera proposé par Sylvie TENEUL et Anne-Cécile ERRAUD le ……….. pour relancer cette pratique. Les ateliers cliniques pourraient se poursuivre sans demander nécessairement une préparation particulière par un des membres

Nicolas DEBLYCK suggère que nous prenions contact avec chaque membre par téléphone pour écouter ses besoins, envies, ressources et propositions. Il est prêt à s’engager dans cette démarche de proximité. Sylvie TENEUL se montre aussi candidate pour cette démarche et suggère que nous nous répartissions la liste de tous nos adhérents.

Le CA affirme son envie de soutenir a priori toute initiative d’un adhérent se proposant de réunir autour d’un thème un public. Il invite Armelle FRESNAIS à se demander si sa prestation sur l’addictologie avant l’AG, qui nous a mis l’eau à la bouche, ne pourrait être développée plus largement pour un large public.

Sylvie TENEUL aimerait pouvoir s’investir dans un projet denvergure réservé à des professionnels comme ce fut le cas pour la place du jeu en thérapie. Nous avions réussi à y mobiliser un grand nombre de personnes, y compris hors du réseau de la Gestalt, et proposer sans tarder une autre activité peut conforter ce réseau. La réussite de cette journée sur la place du jeu tenait à la combinaison d’un intervenant principal et d’ateliers proposés par des personnes diverses.

Nous recherchons, en l’absence de Jean-Philippe MAGNEN empêché pour raisons de santé, quelques thèmes potentiellement porteurs :

  • Les addictions (A FRESNAIS ?)
  • Les neurosciences (Marie-Thé VENDE-HAMON ?)
  • Le place du corps en thérapie : somatic experiencing (Marie-Josée DE AGUAR ?), awareness, expérimentations corporelles
  • L’alimentation
  • Une saine articulation entre les médicaments et la thérapie (serait-il possible de toucher les médecins ?)
  • Rejoindre l’enfant intérieur (Marie-Claire BOUVATTIER pourrait-elle décliner ce qu’elle nous a proposé à plus grande échelle ?)
  • L’art-thérapie

3. Partage des responsabilités

Ce point sera soumis à validation lors de notre prochain CA le 28 novembre.

4. Prochaine rencontre

Pour des raisons de commodités, nous optons pour des réunions sur Nantes un mercredi ou un jeudi soir.

Notre prochaine rencontre est prévue le 28 novembre à 19h au cabinet de Nicolas DEBLYCK 1 rue Jean BART à 44100 Nantes.

Première rédaction par Michel ULENS