Compte-rendu “Débuter… transmettre” du 24 mai 2014

Première rencontre  du groupe : les attentes

Dans la prolongation de l’atelier des Collégiales : « Débuter en tant que Gestalt-thérapeute…»
Nous proposons de réfléchir avec ceux qui sont intéressés aux modalités de mise en place d’un “parrainage”, d’un “compagnonnage” ou d’un groupe de pairs pour accompagner les jeunes Gestalt-thérapeutes nouvellement installés ou en fin de cycle de formation pour devenir gestalt-thérapeutes.
Vous débutez dans l’exercice de gestalt-thérapeutes, vous êtes expérimentés et prêts à vous investir auprès de débutants Gestalt-thérapeutes, vous êtes les bienvenus.

Cette première réunion est animée par Marie-Thé Vendé-Hamon
Le 24 mai 2014     10h  –  12h30

Neuf personnes sont présentes, six ont fait part de leur regret de ne pouvoir se libérer à cette date et ont exprimé le désir d’être informées des suites données à cette première réunion.

Présents : Marie Claire Bouvattier, Christophe Dronneau, Christiane Beck, Victoire Château, Juliette Lorent-His, Marie-thé Vendé-Hamon, Jérôme Chartier, Priscille du Jonchay, Caroline Derouault.

Absents excusés : Sophie Clowez, Daniel Dumoulin, Jean-Claude Lamy, Emmanuel Brochard, Nelly Béranger, Virginie Airiau.

Deux personnes ont apporté leur soutien à cette initiative : Michel Ulens, Armelle Fresnais.

Nous débutons par un long temps de pré-contact qui s’organise autour de la présentation de chacun d’entre nous :
– notre histoire professionnelle : « nous sommes issus de.. »
– notre rencontre avec la Gestalt-thérapie et notre formation suivie ou en cours.
– notre activité professionnelle actuelle, le lieu d’exercice de notre activité thérapeutique.
– nos éventuelles attentes par rapport à ce groupe.

Puis, toujours dans le pré- contact et dans la possibilité d’avancer ensemble, dans cette configuration telle qu’elle est, des questions émergent :

Est-ce un tabou de demander ce qui s’est passé à l’INGT ?
Marie Claire Bouvattier, en qualité de présidente en exercice lors de la dissolution de l’association gestionnaire apporte des explications et donne les informations sur les étapes qui ont amené à la fermeture de l’INGT et à la création temporaire de Forges pour proposer à Nantes un troisième cycle pour celles qui étaient déjà engagées.

Y- a-t-il dans RGO des adhérents au CEGT (Collège Européen de Gestalt-thérapie)? Des adhérents à la SFG (Société Française de Gestalt-thérapie) ? Et des non affiliés ?

Y-a-t-il une vraie pluralité ? Y-a-t-il une vraie diversité des approches ?
Une grande majorité des adhérents de RGO a été formée à l’INGT (lequel était membre du collège), mais on constate une vraie diversification des formations parmi l’ensemble des adhérents ( EPG, GESTALT PLUS, IFGT, ChampG ,…)

Un constat s’impose : la résonance avec la thématique de ce groupe autour de la transmission : transmission impossible dans le domaine de la formation, transmission possible entre professionnels ? Résonance encore autour du thème de l’ouverture et de la fermeture à la nouveauté et à la différence.

Nous nous préoccupons ensuite de la forme que pourrait prendre ce groupe :
– groupe ouvert ou fermé : nous échangeons sur la pertinence de l’un et de l’autre. Nous insistons sur la nécessité de fédérer les énergies et de mobiliser sans contraindre les personnes intéressées. Nous retenons le principe que l’accueil et la présentation d’un nouvel arrivant ne devra pas dépasser vingt minutes, que ce nouveau venu, cette nouvelle participante « prendra le train dans la gare où il est ». Nous émettons le souhait de voir un réel engagement des participants à ce groupe (animation, compte rendu de réunion, organisation logistique, etc …)

Périodicité et jour : nous retenons le principe de l’alternance, une fois le samedi, la fois suivante un soir en semaine, nous prévoyons trois rencontres d’ici fin 2014.

Nous vous proposons le calendrier suivant :
Jeudi 10 juillet   19h – 21h : Quand on s’installe les questions sont nombreuses, les doutes, les tentatives de se faire connaître, puis arrivent les premiers patients… «Est-ce que ça arrive comme on l’imagine?»
Samedi 4 octobre   10h – 12h : A l’occasion des difficultés, après “la lune de miel” ou quand rien ne bouge, des questions apparaissent…  «Suis-je fait pour ce métier? Ce métier est-il pour moi? D’ailleurs est-ce un métier?»
Jeudi 11 décembre   19h – 21h : Marie-Thé Vendé-Hamon propose de présenter l’atelier qu’elle a animé le 5 juin dernier à la Faculté de Psychologie de Nantes. La Gestalt-thérapie : un processus relationnel en co-construction, une expérience relationnelle au-delà des techniques.

– Le thème de l’agrément, «Etre agréé? comment? par qui?», n’est pas oublié… Il est reporté un samedi matin en Février 2014. La date pourra être connue lors de la prochaine rencontre du jeudi 10 juillet

– Un thème pourrait être proposé à chaque rencontre, un « parrain » pourrait porter plus particulièrement une thématique. Il serait important de se centrer sur du partage d’expériences et de pratiques relatives à l’activité. Ce groupe pourrait avoir une fonction de soutien, et s’il en est ainsi, jusqu’où ? dans quelles limites ? Autant de questionnements à poursuivre.

 

D’autres idées restent à valider ou non pour d’autres rencontres en 2015 selon un calendrier à établir dès le mois d’octobre de cette année :
. Comment faire fuir ses clients ?
. Comment et à quel moment parler de la référence théorique à la Gestalt-thérapie à son client/ patient ?

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce compte-rendu de première réunion.

Veuillez noter dès à présent notre prochaine rencontre le 10 juillet
A très bientôt à ceux et celles intéressés pour poursuivre et partager nos rencontres et nos échanges.