Revue Gestalt n° 53 – Appel à l’écriture sur la thématique “Lire et écrire”

Avant que nos associations représentatives, anciennes ou nouvelles, ne décident peut-être une refonte du profil de la revue Gestalt, le comité de lecture souhaite offrir une tribune à la réflexion sur la place de l’écriture et le rôle d’une revue dans notre communauté, au cours des 28 années d’existence de notre revue et pour l’avenir.

Dans un métier si profondément marqué par l’oralité, quelle est la place pour vous de l’écrit ?

Quel sens peut avoir le désir d’écrire, le plaisir d’écrire ?

Dans la formation, dans la vie professionnelle, quel rôle a pu jouer le fait d’écrire, d’abord une situation vécue, un mémoire, un article, et peut-être un livre ? Sur quoi débouche le moment pénible ou excitant de se mettre devant la feuille blanche ?

Et la lecture, qui nourrit et se nourrit du désir d’écrire, quelle place lui accorde-t-on ?

Avez-vous été attiré vers la Gestalt, outre les nécessaires rencontres personnelles, par des livres, des articles ? Quel article vous a permis de sortir d’une impasse, vous interroger nouvellement ? Quel rôle joue l’existence d’une revue, de plusieurs revues, dans l’image du métier, comme affichage et ciment d’une communauté ? En quoi vous permet-elle de vous rattacher ?

Nous aimerions tout particulièrement publier des « petits gris », courts témoignages de 1800 signes, sur le thème : « tel article que j’ai lu et qui m’a marqué, m’a accompagné, a constitué pour moi un moment charnière ».

Nous souhaitons enfin interroger auteurs et membres (anciens et actuels) du comité de lecture, sur la relation particulière qui nous lie les uns aux autres dans l’écriture. Relation suscitée par la possibilité de publier, consistant à accepter le regard si sensible d’un autre, recevoir l’aide d’un pair, oser sortir de ses travers, accepter de passer de l’oral aux contraintes du langage écrit sans perdre ni le sens ni la force de son témoignage, comment vous, auteurs, l’avez-vous vécue ?

Et ce rôle si délicat et combien nécessaire consistant à accompagner un auteur, qui prend le risque de se découvrir, vers un propos plus ferme, un texte plus lisible, une écriture plus ramassée et plus simple, dans une langue plus efficace et soutenue, que voudriez-vous en dire, vous qui avez été lecteurs dans ce comité ?

À ce moment charnière de transition de nos organisations, nous fêterons ainsi l’écriture et 28 ans de publication.

Vos textes sont à adresser à Emmanuelle Gilloots et Catherine Bolgert avant le 31 janvier 2019 : e.gilloots@laposte.net ; catherine.bolgert@wanadoo.fr